Des panneaux acoustiques biobasés

La start-up wallonne​ Home Eos est prête à commercialiser des barrières acoustiques à haute performance, générées à partir de ressources renouvelables (sucre, protéine, eau). Depuis octobre 2017, la PME dispose d’une unité de production.

Avec seulement quelques millimètres d’épaisseur, ces isolants forment une barrière acoustique particulièrement performante pour atténuer la transmission des bruits aériens (affaiblissement acoustique de 65 décibels et plus), des bruits d’impact et des vibrations. [1]

Les avantages du produit :

  • très bonne résistance au feu ;
  • absence d’émission d’odeur et de composés organiques volatiles ;
  • pose et déconstruction facile ;
  • finesse permettant de préserver le volume de l’habitat et d’alléger les structures ;
  • impact environnemental réduit, notamment pour la fin de vie (recyclage ou compostage) ;
  • utilisation de matières premières renouvelables.

Un produit biobasé et local

« Les matières premières sont essentiellement des coproduits ou résidus des industries agricoles. Ce sont des produits qui sont raffinés. Il s'agit de dérivés de type protéine ou sucre, sans valeur alimentaire, » souligne Pierre de Kettenis, fondateur d'Home Eos. [2]

Il ajoute : « Nous voulons créer de la valeur ajoutée localement, créer de l’emploi de proximité et acheter toutes nos matières premières et nos équipements dans un rayon de 200 km. » [1]

De la pétrochimie à la chimie biobasée

Pierre de Kettenis, fondateur d'Home Eos, a longtemps été actif dans le département pétrochimie de la Fédération européenne de l’industrie chimique (CEFIC). Après avoir travaillé plusieurs années sur le benchmark du CO2, il s’est intéressé aux alternatives du pétrosourcé. La nécessité de « faire autrement » lui est apparue de plus en plus évidente.

L’idée d’Home Eos est née en 2010 lors d’une rencontre avec un belge ayant mis au point et fait breveter un moyen de fabriquer du caoutchouc à base de matières premières naturelles. « Il y a beaucoup de produits de type fibre tels que le lin ou le chanvre, mis sur le marché. Mais pour le caoutchouc, il existe quasi rien. La technologie développée permet de produire un caoutchouc qui ressemble fort à du polyuréthane ou à du pvc, mais sans les inconvénients liés à ces produits-là.» [2]

In fine, Home Eos souhaite proposer des alternatives aux produits basés sur des énergies fossiles et les remplacer par des solutions basées sur des matériaux renouvelables ou recyclés. [1]

Plus d’infos ?

Les innovations présentées dans le ValBioMag sont sélectionnées par les ingénieurs ValBiom pour leurs caractéristiques novatrices et pour les solutions qu’elles apportent à des problèmes ne pouvant être résolus auparavant. Cette description de nouveaux produits ou concepts novateurs fait partie de la mission de veille technologique de ValBiom.

Abonnement