France : avancées vers la commercialisation de blocs porteurs de béton de miscanthus

Ça bouge dans la filière miscanthus en France ! Un béton de miscanthus mis au point par les industriels Ciments Calcia et Alkern est en effet en cours d’évaluation technique expérimentale (ATex) et va être mis en œuvre sur un chantier de logements sociaux dès 2018.

Composé de 60% de broyat de miscanthus, le bloc de béton biosourcé combine différentes propriétés techniques recherchées dans le bâtiment :

  • La résistance mécanique permettant une utilisation en construction R+2, voire R+3 ;
  • Une résistance thermique 3 fois supérieure à celle du béton classique ;
  • L’atténuation du bruit ;
  • La résistance au feu ;
  • Le recyclage du bloc et sa non sensibilité aux rongeurs et termites.

Le béton de miscanthus est disponible en bloc standard plein, en bloc pilier, en planelle ou encore pour du chaînage horizontal.

L’avantage du bloc de miscanthus est qu’il n’induit pas de changement d’habitude des maçons. D’après les industriels, le surcoût d’utilisation du bloc se limiterait à 2%.

L’inclusion de miscanthus dans un béton à hauteur de 60% devrait également contribuer à sensiblement réduire le coût environnemental de la construction.

Plus d'infos ?

Les innovations présentées dans le ValBioMag sont sélectionnées par les ingénieurs ValBiom pour leurs caractéristiques novatrices et pour les solutions qu’elles apportent à des problèmes ne pouvant être résolus auparavant. Cette description de nouveaux produits ou concepts novateurs fait partie de la mission de veille technologique de ValBiom.

Abonnement