France : Des pulpes de betterave valorisées en biométhanisation

Vol-V, un financeur, constructeur et exploitant d’unités de biométhanisation a conclu un partenariat avec deux sucreries pour alimenter des unités de biométhanisation en coproduits de sucrerie.

Le projet d’Eppeville

Le partenariat vise à utiliser les pulpes de betterave dans une unité qui a vu le jour dans la Somme (Eppeville). Plusieurs industriels agro-alimentaires participent au projet : Tereos, un sucrier français, le groupe Bonduelle et Sitpa, filiale de Nestlé. Ce partenariat démontre la volonté des entreprises de ce type à valoriser leurs déchets. Le projet d’Eppeville, d’environ 220 m³/h, utilisera environ 30.000 tonnes de matières agricoles et agro-alimentaires.

Le projet de Bellengreville

Un autre projet, porté par Vol-V, verra également le jour à Bellengreville (sud de Caen). Celui-ci utilisera des matières issues de la sucrerie de Cagny (proche du site), ainsi que 28.000 tonnes de déchets verts, provenant des haras voisins.

Ces projets montrent à nouveau que les entreprises agro-alimentaires souhaitent valoriser leurs coproduits. D’autres pistes sont, et doivent être, envisagées, tant dans l’alimentation animale, que dans la bioénergie et la chimie biobasée.

Source : La méthanisation, ultime solution pour les déchets de betterave – Les Echos.fr, 01/10/2017

Abonnement