France : les ventes d’appareils domestiques de chauffage au bois en nette hausse

Fin mars 2018, Observ’ER[1], a publié son étude de suivi du marché des appareils domestiques de chauffage au bois pour l’année 2017. Verdict : une progression globale des ventes ; + 11,5 % avec un total de plus de 387.000 unités vendues (foyers et inserts, poêles, chaudières et cuisinières au bois).

France : les poêles à bûches, en tête du classement

Selon Observ’ER, cette augmentation globale des ventes s’explique par les températures froides du premier trimestre 2017 et par une légère hausse du prix du pétrole au troisième trimestre 2017.

Les poêles (tous types confondus) restent les appareils les plus vendus avec plus de 290.000 unités. Bien que ce segment reste dominé par les poêles à bûches (152.000), les poêles à pellets ne sont pas en reste (135.000). C’est d’ailleurs sur ce type de poêle que l’augmentation des ventes a été la plus marquée (+ 28 % entre 2016 et 2017).

Observ’ER précise que, pour les acheteurs le pellet n’est plus considéré comme une « nouvelle technologie ». De nombreux particuliers se tournent désormais naturellement vers ce type d’équipement.

Les appareils à pellets, en constante progression depuis 2014

Pour les ventes de chaudières, le segment est encore dominé par les ventes de chaudières à bûches (+ 6,6 % avec 5.420 unités) mais c’est encore le pellet qui connait ici la plus forte augmentation (+ 23 % avec 4.800 chaudières).

Sur le marché français, les appareils à pellets sont en constante progression depuis 2014, et « ce segment est suffisamment important pour que ses résultats impactent significativement les chiffres globaux du marché des appareils bois » note l’observatoire.

Wallonie : le chauffage résidentiel au bois = 1/3 de la chaleur renouvelable

Bien que des telles informations ne soient pas encore disponibles pour la Wallonie, rappelons que le chauffage résidentiel au bois représente chez nous un tiers de la chaleur renouvelable wallonne. En plus de leurs aspects écologiques, les combustibles bois sont caractérisés par un prix très stable et très souvent inférieur au gaz naturel ou au mazout de chauffage.

Plus d’infos ?

[1] L’Observatoire français des énergies renouvelables.

Abonnement