Inauguration de la première centrale à biométhane en Belgique

Photo © OWS

Le 19 mars dernier a eu lieu la pose de la première de l'installation de biométhane sur le site de l’intercommunale de gestion des déchets de la région de La Campine (IOK), en Flandre, dans la commune de Beerse.

35.000 tonnes de déchets valorisés 

L’activité principale de l’intercommunale IOK est de composter les déchets (déchets de légumes, de fruits, de parcs et jardin). Actuellement, IOK travaille à la construction d’un pré-digesteur qui sera bientôt combiné à l’installation de compostage des déchets organiques déjà existante.

Ce pré-digesteur - un réacteur DRANCO d'OWS - valorisera ainsi la partie digestible de ces déchets (et non les parties ligneuses de ceux-ci. Exemple : les tiges). Il sera alimenté par 35.000 tonnes de déchets et produira environ 3,5 millions de mètres cube de biogaz. Environ 75 % du biogaz sera valorisé dans une cogénération afin de répondre à la demande locale en chaleur et en électricité. Le digestat sera quant à lui composté avec d'autres déchets verts, au niveau de l'installation existante.

Du biogaz injecté sur le réseau 

Le biogaz restant sera transformé en gaz naturel. A court terme, IOK vise une production annuelle de 500.000 m³ de biométhane. Une première en Belgique ! Le biométhane sera directement injecté dans le réseau de gaz naturel.

Eandis a d’ailleurs installé une canalisation d’un km pour connecter le système de biométhane au réseau de gaz naturel. Le biométhane sera utilisé pour fournir un site voisin « Kolonie » en chaleur et électricité.

Par ailleurs, le CO2séparé lors de la purification du biogaz et capté en forme liquide sera utilisé par les horticulteurs comme engrais en serriculture.

Chiffres annoncés

  • Intrants : 35.000 tonnes de déchets organiques par an
  • Production de biogaz : 3,5 million de m³
    • 75 % valorisé en chaleur et électricité : 6,5 GWhth et 5,95 GWhél
    • 25 % transformé en biométhane (500.000 m³) et valorisé sur un sites voisin (1,6 GWhth et 1,4 GWhél)
  • Captage du CO2 : 554 tonnes.

En Wallonie, la législation en matière de biométhane devrait évoluer très prochainement. Parallèlement, plusieurs projets d’injection sont à l’étude. ValBiom vous tiendra informé des évolutions dans le domaine.

Plus d’infos ?

Abonnement