La paille pour le chauffage : l’émergence d’une filière

En décembre dernier, le Réseau Mixte Technologique biomasse organisait - en France - deux journées consacrées à l’émergence de filières logistiques basées sur des résidus de cultures céréalières pour alimenter des chaufferies biomasse.

Valorisation des menues pailles

Le premier événement, qui a eu lieu le 5 décembre à Troyes, s’est penché sur la valorisation des menues pailles. Les différents marchés (élevage, méthanisation, combustion,…) ont été abordés au niveau des opportunités et points de vigilance. Les enjeux agronomiques (effets sur les adventices) et environnementaux (matière organique des sols) ont également été discutés. L’atelier a ensuite approfondi les aspects logistiques : machines de récolte, stockage, etc. illustrés par plusieurs retours d’expérience.

Téléchargez le compte-rendu et la présentation.

Des acteurs régionaux se mobilisent

Le second événement, qui prit place le 12 décembre à Paris, a mis en lumière la structuration des acteurs régionaux pour l’approvisionnement d’une chaufferie bois-paille à Troyes. A terme, cette chaufferie devrait consommer 4.000 tonnes de paille par an, achetées à environ 20 €/tonne à Propaille, une société regroupant des entreprises de travaux et des exploitants agricoles.

Plus de détails dans le recueil de l’atelier.

A noter que ces développements ont lieu sur le territoire français.

Abonnement