L’Allemagne, leader européen de la production biogaz énergie

Dans son dernier baromètre, EurObserv’ER nous informe qu’en 2016 la production d’énergie primaire à partir de biogaz au sein de l’UE a continué de progresser (+ 3 % ; 16,1 Mtep[1]).

Au sein de l’UE, la production de biogaz est actuellement majoritairement issue d’unités de biométhanisation conçues pour une valorisation énergétique. Selon EurObserv’ER, ces unités qui concernent le biogaz à la ferme, le biogaz de codigestion et le biogaz industriel, représentent près des ¾ de la production totale de biogaz.

De 4,4 Mtep à 16,1 Mtep en 10 ans

Depuis 2014, on constate que la progression de la production de biogaz énergie est moins significative. Deux raisons pointées dans l’étude d’EurObserv’ER :

  • des réglementations moins favorables à l’utilisation des cultures énergétiques ;
  • des conditions de rémunération de l’électricité biogaz moins incitatives.

Néanmoins, en dix ans, on est passé de 4 Mtep à 16,1 Mtep, soit près du quadruple. De loin, les trois pays qui concentrent les ¾ de la production européenne sont l’Allemagne (8 Mtep), le Royaume-Uni et l’Italie.

Injection de biométhane

D’après une étude de France Biométhane et du cabinet Sia Partner, la filière européenne comptait 480 unités injectant du biométhane dans les réseaux de gaz naturel fin 2016. L’Allemagne reste leader du marché avec 201 unités, soit près de 50 % de la production totale des 9 pays concernés par l’étude. A savoir : Allemagne, Royaume-Uni, France, Suisse, Autriche, Suède, Pays-Bas, Danemark Finlande. Notons également que la France enregistre une forte hausse du nombre de ses unités.

Biogaz carburant

La Suède est le pays européen le plus impliqué dans l’utilisation de biogaz carburant pour les véhicules. Parmi les autres principaux pays utilisateurs de biogaz carburant, figure l’Allemagne, la Finlande et la France. Depuis 2014, la France a mis en place une politique proactive pour favoriser la production de biogaz (notamment l’injection de biométhane), avec plusieurs mécanismes de soutien pour les projets de biométhanisation.

Le prochain baromètre Eurobserv’er traitera de la biomasse solide.

©Eurobserv’er, novembre 2017


[1] Million de tonnes équivalent pétrole.

Abonnement