Le digestat, un allié de taille pour l’agriculteur

Analyse
En juin dernier, la France reconnaissait officiellement le digestat comme « produit fertilisant ». L'occasion de rappeler aux agriculteurs que le digestat constitue une excellente alternative aux engrais de ferme classiques et aux engrais chimiques. Cette boue liquide produite lors du processus de biométhanisation est en effet peu onéreuse, facile à épandre et possède de très bonnes propriétés fertilisantes. Une bonne nouvelle pour votre portefeuille et l’environnement !

Quelle différence par rapport à un engrais de ferme classique ?          

Le digestat est la boue constituée des matières non digérées par les microorganismes. On y retrouve les éléments nutritifs utiles aux plantes (N, P, K…) mais aussi la fraction stable du carbone qui contribue à la formation d’humus dans le sol. En effet, en cours de processus, ce sont essentiellement les acides-gras volatiles (composés de C, H, O) qui sont digérés et récupérés dans le biogaz.

Du point de vue de ses propriétés comme amendement (amélioration de la structure du sol par apport de C), le digestat est au moins aussi intéressant que les lisiers et fumiers puisque les microorganismes de la biométhanisation ne savent pas digérer les longues chaînes carbonées (Cstable).                
Le carbone « perdu » par la production de biogaz aurait de toute façon été perdu dans les lisiers et fumiers lors du stockage et de l’épandage par volatilisation des acides-gras volatiles… c’est la mauvaise odeur des engrais de ferme. Avec du digestat, on n’a pas de pollution olfactive et, cerise sur le gâteau, on a produit de l’énergie en parallèle.

Du point de vue de ses propriétés comme fertilisant, les micro- et macro- nutriments sont conservés en quantité. Par contre, une grande partie a changé de forme chimique. On dit qu’ils ont été « minéralisés », c’est-à-dire transformés d’une forme organique à minérale. Sous forme minérale, les nutriments sont plus facilement absorbés par les plantes en croissance. Ainsi, à court terme, la fraction liquide du digestat agit comme un fertilisant chimique de synthèse à effet immédiat (surtout pour l’azote et le potassium). Mais il aura tout de même aussi un effet à plus long terme puisqu’une partie des nutriments est restée sous forme organique dans la fraction solide. Cette fraction solide va se dégrader petit-à-petit dans le sol et libérer progressivement les nutriments, comme le ferait un engrais de ferme classique.  

Un produit de haute qualité

Enfin d’autres propriétés intéressantes : la diminution du taux d’acides engendre une légère hausse de pH. Celui-ci devient donc légèrement basique (environ pH 8). Aussi, les semences d’adventices et certains pathogènes sont inhibés par la biométhanisation.

Bien sûr, la qualité du digestat et l’expression de tous ses avantages dépend de la qualité des matières premières utilisées pour la biométhanisation. On veillera donc à éviter les intrants qui contiennent des métaux lourds, des antibiotiques, ou toute autre matière néfaste pour l’homme et l’environnement. On veillera aussi à le stocker correctement et à l’épandre au moment opportun et selon les bonnes pratiques d’épandage, c’est-à-dire par temps frais, humide et sans vent, et au plus près du sol (l’injection étant l’optimum).

Par toutes ses qualités agronomiques, le digestat représente un excellent substitut aux engrais de ferme et aux engrais chimiques. Il est généralement échangé ou vendu à prix bas, de quoi faire des économies sans perdre de rendement. Il est d’ailleurs choisi par certains agriculteurs dans leur transition vers l’agriculture biologique.  Enfin, bon à savoir pour l’avenir de notre planète : réduire les engrais chimiques de synthèse, c’est aussi diminuer les émissions de gaz à effet de serre, les activités minières et autres pollutions.   

Alors… Renseignez-vous, il y a sûrement un biométhaniseur près de chez vous !

A lire également : 

Abonnement