Un showroom de technologies « made in Luxembourg »

Dans une volonté de toujours vouloir mieux connaitre ses partenaires, ValBiom a rencontré le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)[1].

Présentation des ambitions luxembourgeoises dans le secteur du biobasé.

Le LIST, actif dans le secteur biobasé

En tant que Research & Technology Organisation (RTO), le LIST souhaite redéployer l'économie grâce à l'innovation industrielle au Luxembourg et livrer des projets bénéfiques pour la société. Et ce grâce à la mobilisation de près de 600 chercheurs et spécialistes de l'innovation.

Les chercheurs sont regroupés dans trois départements :

  1. IT for Innovative Services (ITIS) : visant à concevoir des services IT innovants 
  2. Materials Research and Technology (MRT) : ciblant les travaux de recherche sur les matériaux avancés et les nanotechnologies
  3. Environmental Research and Innovation (ERIN) dont les thématiques de recherche couvrent la gestion intégrée de l'eau, la science des plantes et les biotechnologies, l’analyse de la durabilité du cycle de vie et l'évaluation des risques, ainsi que l’e-Science pour des applications environnementales et biologiques.

Focus sur ce troisième département, actif dans le secteur biobasé.

Les défis de recherche du département ERIN

Le département Environmental Research and Innovation (ERIN) travaille entre autres à :

  • Développer de nouvelles technologies permettant d’obtenir des produits et des matériaux biobasés ainsi que des biocarburants : Environnemental and Industrial biotechnologies.
  • Produire des fibres et des molécules bioactives à partir de végétaux : Plant biotechnologies.
  • Développer des outils de suivi environnemental (ou monitoring) : Environmental sensing and modelling.
  • Optimiser les procédés de production de bioénergie (expertise dans la biométhanisation et dans le prétraitement de la biomasse) : Systems and bioprocessing engineering.
  • ERIN est également actif dans le phytomanagement des sites marginaux.

Un Showroom pour illustrer leurs activités

LIST a développé un showroom avec ses partenaires industriels, en collaboration avec Luxinnovation. Celui-ci illustre les résultats des projets du LIST et permet de vulgariser la recherche mise en œuvre pour développer l’économie. Le second objectif que souhaite atteindre le LIST avec cette infrastructure est d’améliorer le lien entre la recherche scientifique et le développement économique des entreprises.

Au total, 11 technologies innovantes sont présentées dans ce musée.

Plus d’infos ?

©LIST


[1] Résultat de la fusion entre les deux centres de recherche Henri Tudor et Gabriel Lippmann.

Abonnement