ValBiom, membre exécutif du réseau international IEA Bioenergy

C’est officiel, la Wallonie, représentée par ValBiom, est désormais membre exécutif dans le groupe international d’experts en biomasse que constitue l’IEA Bioenergy, une cellule de l’Agence Internationale de l’Energie dédiée au développement harmonieux des filières biomasse avec un focus sur l’énergie. Ce 1er Novembre, ValBiom assistait à son premier Steering Committee Meeting.

L’Agence Internationale de l’Energie est une organisation autonome issue de l’OCDE qui fonctionne par échange de connaissances entre pays du monde entier. Plus spécifiquement, dans la cellule Bioénergies, ValBiom est actif dans deux « Tâches » :

  • La Task 32 « Biomass Combustion and Co-firing » aborde les questions liées à l’utilisation efficiente de la biomasse dans les installations de combustion ou co-combustion pour la production de chaleur et/ou d’électricité. Elle inclut les aspects liés aux technologies, aux combustibles, aux marchés, à l’économie, aux politiques, à l’environnement et à la santé publique.
  • La Task 43 « Sustainable International Bioenergy Trade » traite les questions critiques de mobilisation de chaînes d’approvisionnement durables, en incluant tous les aspects de la production des gisements, leurs marchés et leurs impacts environnementaux, sociaux, et économiques.
    Elle s’articule en 3 working packages traitant respectivement les questions de gestion et aménagement du territoire pour la bioénergie et la bioéconomie; le développement de chaînes d’approvisionnement efficaces; et la gouvernance liée à l’approvisionnement.

Partager des connaissances au niveau belge et mondial

Rejoindre les Tasks 43 et 32 représente une belle opportunité en termes de rayonnement de la Belgique, et plus spécifiquement de la Wallonie, à l’international. Le fonctionnement de l’AIE Bioénergie est basé sur le partenariat et l’échange dans un réseau d’experts qui vise à répondre efficacement à des questions communes.

L’opportunité s’exprime également au niveau intra-belge. En effet, être National Task Leader implique de représenter tout un pays et donc de multiplier les échanges entre Régions. En Flandre, le VITO est représentant d’une autre Tâche, la Task 40.

L’apport de ValBiom

Dans cette collaboration, la Wallonie, au travers de ValBiom, entend élargir son réseau pour acquérir encore davantage de connaissances de l’étranger en vue de s’inspirer de bonnes pratiques, mûrir des plans d’action, apprendre d’erreurs commises ailleurs, etc. Et bien entendu, l’échange se fera aussi dans le transfert de l’expertise wallonne vers les autres pays.

A cet égard, ValBiom est déjà actif dans les activités de recherche des Tâches 32 et 43 :

  • gisements de biomasse,
  • projets intégrés de la production jusqu’à l’utilisation de la biomasse (miscanthus, haies bocagères, etc.),
  • études de production de biomasse sur des terres marginales (forte pente, sensibilité à l’érosion, pollution métallique…), etc.
  • participation à divers groupes de travail au niveau wallon sur les thématiques traitées au sein de la Task 32, comme les émissions de particules fines, la durabilité des bioénergies et la production d’électricité.
  • contribution à la construction d’un simulateur de potentiel bioénergie au niveau mondial avec l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), dans le cadre de la création d’un Atlas Global pour les bioénergies.

Abonnement